Valérie FAVRE

Valérie FAVRE

« Je pense que je n’en serais pas là si j’avais fait une école d’art, enfin je ne peux pas le dire, mais bon ».

Trois dernières expositions en solo

Trois dernières expositions de groupe

2013 – Galerie Peter Kilchmann, Zürich, Switzerland 2012/2013 – Stadtgalerie Kiel; Märkisches Museum Witten; Städtische Galerie Bietigheim- Bissingen
2012 – “Fragments”, Galerie Jocelyn Wolff, Paris, France 2012 – “Beyond memory”, Museum on the Seam, Jerusalem, Israel
2012 – “Les nominés du Prix Marcel Duchamp”, Château de Tours, France 2012 – “Ghosts off the shelf”, Kunstraum Kreuzberg/Bethanien, Berlin, Germany

« Sidonie à plus d’un amant » a écrit Charles Cros et chanté Bardot. Valérie Favre aussi et nous les avons rencontrés à Berlin. Lorsque nous visitons l’atelier de G. Cumins c’est un portrait d’elle qu’il montre, visage hyperréaliste à la Chuck Close, si éloignés de l’art de Valérie mais hommage de l’artiste à la grande dame de la peinture berlinoise. D. Cadio, remarquable technicien, admire et envie sa virtuosité de poète et inventeur. Professeur aussi et lorsque les deux écoles d’arts de Berlin organisent l’exposition de fin d’année, Aaron, que nous interrogeons sur son travail, tient à se présenter comme son élève tandis que Soline, élève de l’autre école demande si nous pourrions la recommander pour qu’elle rejoigne la cohorte des élus de Valérie. Lorsque le 27 juin 2013, au Neuer Berliner Kunstverein, un professeur de Hambourg déclare à son vernissage que les nouveaux médias rendent obsolète la peinture, dix artistes ou étudiants ou historiens de l’art ont pris la défense de Valérie Favre et de la peinture, ce qui, à Berlin, est à peu près la même chose. ».

Ses différentes oeuvres